SAM 3 FEV – 20H30
SOOLMAAN QUINTET

Musique d'inspiration arabo-turque

Réservation

15€ sur place
10€ membres
5€ étudiant -25 ans
1,25€ Art.27
Carte de membre 10€

Formule dîner spectacle
Repas servi dès 19h, sur réservation uniquement : 15€

Premier CD : Letters to Handenberg

Soolmaan Quintet rassemble des références musicales éclectiques dans une expression aussi intemporelle que contemporaine. Luthiste au parcours itinérant, Tristan Driessens crée une musique inspirée et à facettes multiples, d’une clarté mélodique étincelante, portant les marques du makam arabo-turc, de la musique classique et du jazz modal, avec l’improvisation comme lien omniprésent.

Après s’être consacré à la musique classique ottomane avec l’Ensemble Lâmekân, Tristan Driessens part à la rencontre de son identité propre. Il écrit une musique nouvelle qui reflète son riche parcours de musicien à la fois ancré dans la tradition et au regard ouvert. Si la ville d’Istanbul transparaît comme le point de départ de sa quête, le joueur de oud crée un univers insolite, empreint de poésie et d’introspection. Pour ce faire, il s’entoure d’artistes affirmés venus d’horizons divergents.

Tristan Driessens raconte : “De nos jours, un artiste est souvent mené à se forger une identité éclectique, au contact d’une réalité où s’enchevêtrent sans arrêt de multiples modes d’expression. Avec la musique que j’ai écrite pour ce quintet, j’ai eu envie de créer un espace indéfini, un peu hors du temps, où l’on joue librement et sans contraintes, tout en restant chacun fidèle à ses attaches et repères musicaux.”

Au sein de Soolmaan, cet « espace » est propice à une musique riche et authentique.

Les compositions de Tristan, se retrouvent sur l’album nommé Letters to Handenberg  qui est sorti cet automne chez le label liégeois Homerecords.


Avec Tristan Driessens, oud – Nathan Daems, sax ténor, ney – Léa Besançon, violoncelle – Emile Postic, clarinette, clarinette basse – Robbe Kieckens, percussions

Pour découvrir Soolmaan Quintet